Mes 5 dernières lectures

5-dernieres-lectures-3

Aujourd’hui je reviens pour vous parler lecture. J’ai décidé que j’allais plutôt vous faire des articles avec plusieurs livres (5 notamment) plutôt qu’un focus sur 1 seul. Je trouve ça complexe de parler d’un livre sans le spoiler, donc je préfère écrire quelques lignes concises pour chaque bouquin, vous dire ce que j’en ai pensé, et vous expliquer l’intrigue sans en dire trop ! En espérant que ce nouveau style d’article vous plaira, je vous souhaite une bonne lecture !

Une nouvelle chance – Debbie Macomber

une-nouvelle-chance-debbie-macomber-livre-lectureÉditions Charleston – Collection « Diva Romance »

Une belle rencontre qui se produit un soir de nouvel an, mais malheureusement les deux personnages se perdent de vue après cette soirée. Des anges gardiens qui s’en mêlent et qui provoquent des situations cocasses rendent cette histoire drôle et pleine d’espoir, idéale à lire pendant la période des fêtes car c’est un peu un « miracle de noël ».

J’ai beaucoup apprécié ma lecture, j’ai passé un très bon moment avec les personnages plus attachants les uns que les autres. C’est frais et léger, et si vous avez envie de le lire, je vous conseille d’attendre les prochaines vacances de noël !

Ma note : ★★★★☆
Où le trouver : ici

La fille du train – Paul Hawkins

la-fille-du-train-paula-hawkins-lecture-livreÉditions Pocket

Rachel doit prendre le train deux fois par jour pour se rendre à son travail à Londres. De ce train, elle observe tous les jours une maison en contre-bas de la voie ferrée. Un couple vit dans cette jolie maison pour laquelle Rachel leur imagine une vie toute faite : un couple heureux, un femme épanouie avec un mari qui l’aime. La vie parfaite en somme. Mais un jour, alors qu’elle les observait comme à son habitude, Rachel assiste à une scène, impuissante, et décide qu’il est temps pour elle d’intervenir dans la vie de ce couple qu’elle croit connaitre. Mais d’autres péripéties vont bousculer les plans de Rachel, ce qui nous tiendra en haleine tout le long du roman.

Une histoire palpitante, qui nous happe et on ne peut s’empêcher de lâcher ce livre. J’ai été complètement absorbée par cette intrigue qui m’a fait penser à mon stage sur Paris l’an dernier pour lequel je devais prendre tous les jours le même train, dans lequel je m’asseyais quasiment toujours à la même place. Personnellement, je ne m’attendais pas du tout à cette fin, alors que certains le voyait venir. Je me suis laissée prendre par l’intrigue qui m’a totalement conquise.

Ma note : ★★★★★
Où le trouver : ici

La vie est facile, ne t’inquiète pas – Agnès Martin-Lugand

la-vie-est-facile-ne-tinquiete-pas-agnes-martin-lugand-livre-lectureÉditions Pocket

C’est le second tome de « Les gens heureux lisent et boivent du café » donc je vais plutôt vous parler du tome 1 pour ne pas vous spoiler !

L’histoire tragique de Diane qui a perdu son mari et sa fille dans un accident de voiture. Dur pour cette femme de s’en remettre et de continuer à vivre normalement, le temps est figé. Elle est bloquée dans ses souvenirs et ne peut s’en défaire. Mais il faut continuer à vivre malgré tout et c’est pour cela qu’elle décide de s’exiler quelques temps seule en Irlande, où elle va essayer de s’en sortir. C’est sans oublier son café littéraire qui porte le nom du titre du roman, qu’elle se résout à abandonner le temps de son voyage en Irlande.

Une histoire si émouvante et, elle aussi, pleine d’espoir. Le tome 2 raconte la suite des aventures de Diane qui est rentrée d’Irlande pour retrouver son café littéraire. Ces deux livres ont été pour moi de vrais coups de coeur, j’ai pleuré à plusieurs reprises pour chacun d’eux. Pas toujours de tristesse, c’est ce qui fait de cette histoire une belle histoire. Que je vous conseille fortement !

Ma note : ★★★★★
Où le trouver : ici
Et le tome 1 : ici

Ragdoll – Daniel Cole

ragdoll-daniel-cole-livre-lectureÉditions Robert Lafont – Collection « La Bête Noire »

Je n’ai même pas eu besoin de lire la 4ème de couverture pour être convaincue. Il m’a suffit de voir « un corps, six victime » pour vouloir à tout prix lire ce roman. C’est donc un thriller/policier qui relate l’enquête concernant la découverte d’un corps, mais pas n’importe lequel puisqu’il est composé des membres de six victimes différentes. Le corps a été réassemblé tel une poupée de chiffon et est retrouvé dans un appartement miteux de Londres. L’inspecteur Fawkes accompagné de son ancienne équipière Baxter vont devoir résoudre ce mystère mais aussi protéger les 6 prochaines victimes que le tueur a désigné publiquement.

Je n’ai pas eu de mal à rentrer dans l’histoire, mais j’ai stagné en plein dedans. J’ai beaucoup aimé l’introduction de l’intrigue avec la découverte du corps, de la liste et le début de l’enquête mais j’ai trouvé cette enquête un peu longue et fastidieuse. J’aurais aimé que ce soit plus thriller que policier mais ce n’est pas vraiment le cas et c’est sûrement pour cela que j’ai eu du mal à lire le corps du roman. J’attendais également un peu plus d’éléments psychologiques que je n’ai pas retrouvés. Mais ça n’enlève rien à l’originalité de cette histoire qui m’a initialement donné envie de la lire. J’ai tout de même passé un bon moment de lecture.

Ma note : ★★★☆☆
Où le trouver : ici

L’immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommes – Karine Lambert

limmeuble-des-femmes-qui-ont-renonce-aux-hommes-karine-lambert-livre-lectureÉditions Le Livre de Poche

Quatre femmes de tout âges et d’univers complètement différents vivent dans le même immeuble. Leur point commun ? Elles ont renoncé aux hommes. Des femmes qui ont été blessées par le passé et qui donc se méfient désormais des hommes. Mais l’arrivée de Juliette, une nouvelle locataire, qui elle n’a pas du tout renoncé au genre masculin, va peut-être bousculer les idées des quatre autres !

Très frais, et léger, une lecture parfaite pour les beaux jours. On découvre la vie des 5 femmes, leur passé, et leur expériences qui en font des femmes solitaires, qui ne veulent plus entendre parler d’hommes (même des électriciens et des livreurs de pizzas). Elles sont toutes attachantes de par leurs histoires et leur complicité, c’est un livre que j’ai beaucoup aimé, et qui m’a décoincée après ma lecture un peu longue (3 bonnes semaines tout de même) pour Ragdoll.

Ma note : ★★★★☆
Où le trouver : ici

5-dernieres-lectures-2

& toi, quelles ont été tes 5 dernières lectures ? ♥︎

signature

J’ai lu Demain les chats, de Bernard Werber.

Aujourd’hui je reviens pour partager mon avis sur une de mes dernières lectures : Demain les chats de Bernard Werber. Je l’ai lu pour pouvoir participer au live des Moldus de Lecture fin février, donc si vous souhaitez y participer, vous avez encore 10 jours pour le lire 🙂

Ayant souvent entendu les louanges de cet auteur, et au vu du titre du livre, j’ai voulu me plonger dans cette histoire sans en lire le résumé, et j’ai été très surprise. Dans le bon ou le mauvais sens ? C’est ce que je vous invite à découvrir !

img_7222

capture-decran-2017-02-16-a-11-20-26

img_7227

« À Montmartre vivent deux chats extraordinaires. Bastet, la narratrice qui souhaite mieux communiquer et comprendre les humains. Pythagore, chat de laboratoire qui a au sommet de son crâne une prise USB qui lui permet de se brancher sur Internet. Les deux chats vont se rencontrer, se comprendre, s’aimer alors qu’autour d’eux le monde des humains ne cesse de se compliquer. À la violence des hommes, Bastet veut opposer la spiritualité des chats. Mais pour Pythagore il est peut être déjà trop tard et les chats doivent se préparer à prendre la relève de la civilisation humaine. »

capture-decran-2017-02-16-a-11-20-45

img_7232

Je l’ai lu assez rapidement, en 2 fois, une fois 70 pages, et puis une autre fois le reste, en voiture pour un long trajet, je l’ai dévoré et pourtant…

Ça commençais pourtant très bien, la narratrice est une chatte nommée Bastet qui vit avec son humaine. Au début du roman, on retrouve ces 2 personnages dans plusieurs situations du quotidien. Certes un peu (beaucoup) de stéréotypes sur ces petites bêtes à poils, mais on se sent comme dans la peau d’un chat, et ça, c’est assez surprenant, et je prend plaisir à jouer le jeu. Franchement, j’étais ravie de lire un roman écrit du point de vu d’un chat, ça change, et en amoureuse de ces félins, j’étais conquise !

Mais c’est lors de la rencontre avec Pythagore, le chat de laboratoire qui dispose d’une prise USB sur le sommet du crâne, que je me suis dis « Pourquoi ? ». Ce chat connecté à internet avec sa prise USB, raconte l’histoire des chats à Bastet, et lui montre les violences de la société humaine dans les rues de Paris tout en lui expliquant de quoi il retourne.

Et encore, ça, ce n’était rien par rapport à ce qui suit ! Je ne vais pas aller plus loin dans mon explication car je ne veux pas vous dévoiler/spoiler le livre mais pour moi, ça va beaucoup (BEAUCOUP) trop loin. Je pense que l’auteur s’est enflammé, et de chapitres en chapitres, l’histoire a perdu tout son charme à mon sens. J’en suis même arrivée à exploser de rire tellement ce que je lisais me paraissait ridicule (c’est dire !). Alors peut-être que, comme je ne savais rien sur le livre, et que je m’attendais à un roman « réaliste » du point de vu des chats, j’ai été trop surprise par l’aspect fantastique de la chose, et des situations loufoques qui composent le roman.

Je pense que pour se faire un avis, il faut le lire, car c’est vraiment très particulier. Je suis tout de même contente de l’avoir lu, car j’étais curieuse. J’ai été déçue, j’ai envie de vous dire « Ça commençais si bien… ».

J’ai hâte de participer au live le dimanche 26 février, et de partager sur des moments du livres qui m’ont choquée, déstabilisée, afin de voir si j’ai été la seule, ou si on est nombreux à avoir cet avis.

& toi, tu as lu Demain les chats ? ♥︎

– – – – – – – – – – – – – – – – –

Ma notation : ★★☆☆☆

Demain les chats – Bernard Werber (20,90€ sur Amazon)

signature

Ma première box littéraire : Once Upon a Book !

Aujourd’hui je reviens pour vous parler d’une récente réception, très récente même puisque j’ai reçu cette box hier. C’est une box orientée lecture, que j’ai découverte grâce à Victoria, et le concept m’a tout de suite plu, et j’avais commandé dans la foulée, donc mi-décembre.

capture-decran-2017-01-26-a-09-40-52

Dans la Once Upon a Book box, il y a la possibilité de choisir la version petite box (avec 1 livre) ou la grande (avec 2 livres). Il y a un thème qui change tous les mois et, depuis que j’ai commandé, on peut même choisir une édition précédente, si le thème du mois actuel ne nous plait pas.

Ce mois-ci, le thème était La Terre, le thème ne me parlait pas forcément, mais comme j’adore la lecture et qu’on peut sélectionner les thèmes que l’on préfèrerait recevoir dans notre compte, je me suis dit que la sélection pouvait tomber dans le mille.

img_6116

Déjà, leur logo et l’illustration qui représente les créatrices du concept est juste adorable, j’adore !

img_6119

Joliment emballé dans du papier crépon, avec l’ensemble des livres et goodies noués ensemble. J’aime beaucoup cette présentation, que je trouve très soignée.

capture-decran-2017-01-26-a-09-41-04

img_6123

Le premier livre que j’ai reçu est « De l’autre côté de l’eau » de Sarah Clain, un très joli ouvrage dans les tons bleu, avec une histoire qui me semble intéressante, et que j’ai hâte de découvrir ! Je vous laisse découvrir le résumé :

img_6125

img_6129

Le deuxième livre, qui n’en est pas vraiment un, car c’est un calendrier dévoilant 1 image par jour sur le thème de La Terre.

img_6131

Je trouve ça dommage de mettre ça dans un box livresque, car je ne vais pas découvrir une nouvelle lecture, et ce genre d’objets n’est pas vraiment mon truc. Je suis donc un peu déçue même si les images à l’intérieur sont très jolies, j’aurais préféré avoir un vrai livre à lire.

capture-decran-2017-01-26-a-09-41-19

img_6135

Au niveau des petites attention, c’est le top : des pistaches à grignoter, des sachets de thé, une carte de voeux, un marque page et un mini livre de moins de 10 pages. C’est agréable d’avoir ces à-côté, pour lesquels on peut d’ailleurs sélectionner ses préférences, que ce soit au niveau des boissons (thé, café, chocolat) ou des snacks (salé ou sucré).

img_6121

capture-decran-2017-01-26-a-09-41-31

J’aime beaucoup le concept, mais j’avoue avoir été légèrement déçue du fait de la recevoir si tard, surtout avec un calendrier à l’intérieur, dont je me serais bien passée. J’ai commandé cette box pour découvrir des nouvelles lectures, et en ayant sélectionné la grande box, je n’ai qu’un vrai livre, et de la déception. Sinon, c’est emballé avec soin, avec des goodies bien sympathiques et des choses à grignoter, ce qui est un vrai plus ! Il y a donc du bon et du mauvais dans cette première expérience, je ne sais pas si je retentirais l’expérience, peut-être si un thème mensuel me donne vraiment envie.

& toi, tu as déjà testé une box littéraire ? ♥︎

Once Upon a Book – à partir de 12€ ici

signature

J’ai lu Phobos, le tome 1 de Victor Dixen.

couv

Aujourd’hui je reviens pour vous parler lecture, une première fois sur le blog, et pour l’occasion je vais vous donner mon avis sur le premier tome de la saga Phobos, écrite par Victor Dixen, que j’ai eu la chance de rencontrer au salon du livre de Montreuil en décembre dernier.

Je vais annoncer la couleur directement : c’est mon plus gros coup de coeur de l’année 2016, et de loin ! Je suis tombée sous le charme de cette intrigue particulièrement bien menée par l’auteur qui a une imagination plus que débordante, et pour le plus grand plaisir de ses lecteurs; En même temps, ce n’est pas pour rien qu’il a été double lauréat au Grand Prix de l’Imaginaire !

resume

002

« Six prétendantes. Six prétendants. Six minutes pour se rencontrer. L’éternité pour s’aimer. Il veulent marquer l’Histoire avec un grand H. Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d’un même vaisseau spatial. Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l’oeil des caméras embarquées. Ils sont les prétendants du programme Genesis, l’émission de speed-dating la plus folle de l’Histoire, destinée à créer la première colonie humaine sur Mars. Elle veut trouver l’amour avec un grand A. Léonor, orpheline de dix-huit ans, est l’une des six élues. Elle a signé pour la gloire. Elle a signé pour l’amour. Elle a signé pour un aller sans retour… Même si le rêve vire au cauchemar, il est trop tard pour regretter. »

avis

img_3739

Phobos, c’est quoi ? Un projet de télé-réalité organisé par Genenis qui vise à sélectionner des jeunes à travers le monde, des jeunes sans attaches qui pourraient les retenir sur terre. Ce groupe est constitué de 6 filles et de 6 garçons qui vont se retrouver dans deux capsules distinctes d’un vaisseau appelé Cupido. Vous l’aurez compris, les filles et les garçons ne peuvent donc se voir, sauf lors des speed-dating, qui durent 6mn et lors desquels la fille ou le garçon sélectionné par tirage au sort, doit choisir avec qui s’entretenir. Le but étant de former 6 couples avant l’arrivée sur Mars, et donc à fortiori de créer la première colonie humaine sur cette planète.

Nous suivons donc ces jeunes, et en particulier Léanor, une française sélectionnée pour participer à ce programme sans retour possible. Léanor est, je trouve, attachante, de par le fait qu’elle soit bornée et qu’elle se fie à un programme bien précis concernant les rencontres avec les garçons. Elle a un caractère bien trempé, assez imprévisible et va pas mal semer la pagaille dans cette émission que la programmatrice voudrait sans accros. Tout ne va pas se passer comme prévu lors de cet allé simple pour Mars, mais que faire lorsque l’on sait que notre sort est irréfutable ?

Et bien c’est ce que l’on va découvrir dans cette Saga Phobos, qui s’entame magnifiquement avec ce premier tome que j’ai littéralement dévoré. Ici nous suivons les premières semaines du voyage, avec les différents speed-datings, on distingue les préférences des uns et des autres, les conflits qu’elles peuvent engendrer mais aussi l’amitié et le lien très fort qui se forme entre les différentes participantes.

Victor Dixen a une plume fluide et limpide qui se lit très agréablement, voire se dévore ! C’est une histoire plus que prenante, pour laquelle on en vient à vouloir tourner les pages à la vitesse de la lumière pour plus vite connaître la suite. Comme je le disais dans ma petite introduction, l’intrigue est juste dingue, moi qui adore tout ce qui touche à l’espace, aux planètes, je suis conquise. Cette télé-réalité hors du temps complètement addictive, aussi bien pour nous lecteurs, que pour la Terre entière dans le roman, puisqu’elle est diffusée h24 à la télévision. Il faudrait être difficile pour ne pas plonger dans cette histoire dans laquelle l’auteur bourré d’imagination nous prend par la main et ne nous lâche plus, jusqu’a ce que l’on tourne la dernière page du tome 1 et que l’on veuille lire le tome 2 directement.

Je me suis fais violence pour ne pas le lire tout de suite, je l’ai quand même acheté, c’est plus sûr de l’avoir sous la main, au cas où, vous savez… Je vais essayer d’espacer la lecture des tomes pour ne pas la dévorer d’un coup et me morfondre dans mon chagrin quand la saga sera terminée.

Bref, Phobos a été mon plus gros coup de coeur de l’année 2016 côté lectures.

fin

Pour le moment, il y a 3 tomes disponibles chez Robert Laffont dans leur Collection R. Ou chez France Loisirs (mais ils n’ont pas encore le tome 3, et il n’est pas annoncé… c’est aussi pour cela que j’essaie de retarder ma lecture du tome 2, j’avoue). Il y a même un tome bonus comme j’aime les appeler, Phobos Origines, qui, il me semble, parle des garçons sélectionnés pour le programme.

Il paraîtrait même (enfin, à l’heure où je vous parle, c’est sûr), un tome 4 est prévu pour l’automne 2017 ! Merci Victor Dixen de prolonger cette aventure pour notre plus grand bonheur. En tout cas, ce premier tome annonce une suite prometteuse !

& toi, quel a été ton plus gros coup de coeur littéraire de l’année 2016 ?

– – – – – – – – – – – – – – – – –

Ma notation : ★★★★★

Phobos, T1 – Victor Dixen (17,90€ sur Amazon)

signature