Je me marie dans 10 mois !

Et oui. Vous ne le savez peut-être pas encore (je l’ai brièvement annoncé sur Instagram) mais l’amoureux et moi, on va se marier ! Lors de notre emménagement dans notre jolie maison, il m’a fait sa demande et comment vous dire que j’attendais ça avec impatience (oui oui). Nous nous sommes rencontrés il y a 9 ans, et sommes ensembles depuis un peu plus de 8, le temps passe vite ! Nous avons toujours voulu l’un comme l’autre se marier et ce bel événement va bientôt arriver : M-10 mois puisque c’est pour juin 2018.

IMG_6324

Du coup, je vais ouvrir une nouvelle catégorie sur le blog consacrée à notre joli jour, pour vous parler de mon expérience avec la réservation des prestataires, l’organisation, la déco etc… J’adore lire ce genre d’articles sur les blogs depuis que je suis en plein dedans donc ça me tenais à cœur de faire de même sur mon blog. Aider les bride-to-be comme certains blogs ont pu m’aider !

Comme vous pouvez l’imaginer, à 10 mois du jour J, nous avons déjà bien avancé concernant les réservations. Je vais donc vous parler en détails de chacun des « pôles » principaux.

Le lieu de réception
> réservé 364 jours avant le jour J

lieuphotos tirées de Pinterest

Après quelques recherches en région Girondine, nous nous sommes rabattus sur notre Bretagne où la majorité de notre famille réside, pour une question de logistique et de praticité. La demande ayant eu lieu mi-mars, il me semble que nous avons visité 7 lieux en tout : 3 vers Bordeaux, et 4 en Bretagne, entre avril et mai dernier.
Le lieu, c’est LE facteur déterminant pour fixer votre date de mariage. Et de nombreux lieux étaient déjà complets pour la saison 2018, certains nous proposaient même de célébrer cela en semaine. Nous avons considéré cette proposition, mais nous ne nous voyons pas imposer aux gens de poser des congés pour notre mariage. Lorsque nous avons visité le lieu que nous avons réservé, nous sommes tombés sous le charme, mais il ne leur restait que 3 dates disponibles pour l’été 2018, 2 en juin et 1 fin septembre. Nous qui voulions nous marier en juillet ou en août, nous avons d’abord été déçus, mais une des dates en juin nous a finalement convaincus de par le chiffre qui compte pour nous.

Nos critères obligatoires, et sur lesquels nous ne voulions pas déroger, étaient l’absence de limite horaire pour la musique, et la présence de nombreux logements sur-place. Après bien sûr, j’avais quelques « exigences » esthétiques du style pierres apparentes et charme du lieu, mais je vous conseille de ne pas avoir d’idée trop précise de ce que vous voulez au risque de passer à côté d’un très bel endroit !
Par chance, nous n’auront pas de limitation horaire, nous aurons des logements sur-place et des pierres apparentes accompagnées de beaucoup de charme.

Le traiteur
> réservé 346 jours avant le jour J

traiteur
photos tirées de Pinterest

Dès lors que vous avez entamé les démarches pour réserver le lieu, je vous conseille de demander à ses propriétaires (les nôtres sont adorables, disponibles et très investit) des recommandations pour le traiteur/DJ/photographe/fleurs etc… Ils sont habitués et on souvent des retours sur les bons (et des mauvais) prestataires dans tous ces domaines.
Nous avions donc démarché 3 ou 4 traiteurs, mais la plupart (en mai) n’avaient pas encore la carte pour l’année 2018. Ce qui est normal en soi, mais frustrant quand on doit lâcher des arrhes sans savoir ce que l’on va manger pour le plus beau jour de notre vie. Nous avons vite fait notre choix car nous sommes très classique niveau goûts, nous ne voulions pas d’accords trop extravagants et nous avons trouvé notre bonheur avec le traiteur que nous avons choisis. Ce dernier a pu nous transmettre son menu 2018 courant juin (qui est le moment où sortent les menus 2018 pour la plupart des traiteurs).

Une question importante pour nous par rapport au traiteur, a été le droit de bouchon. Avant d’organiser notre mariage, je ne savais pas du tout ce que c’était, donc si c’est votre cas aussi, c’est en fait un droit que fait payer (ou pas) le traiteur pour servir VOS boissons. C’est à dire que s’il n’y a pas de droit de bouchon, vous pouvez acquérir vos boissons chez un prestataire spécialisé, sans avoir à payer de supplément pour qu’elles soient servies le jour J.

Petit détail mais qui fait toute la différence je trouve, attention au jupponage, les nappes des traiteurs. Elles sont souvent fournies, et il est important de demander si ces dernières descendent jusqu’au sol ou si elles s’arrêtent sur l’assise des chaises. Car les tables sont souvent pliantes et pas très esthétiques. Votre salle sera beaucoup plus joliment décorée si les nappes descendent jusqu’au sol.

Le DJ
> réservé 315 jours avant le jour J

Pour le DJ, j’avais la trouille. J’ai eu trop l’expérience des DJ « de kermesse » comme je les appelle. Vous savez, les DJ/animateurs qui s’imposent et qui en deviennent bien lourds pendant la soirée. Je ne veux pas de ça, c’est pourquoi nous avons opté pour un DJ et uniquement DJ, pas animateur. Il va se charger de la musique, en étudiant nos goût via des playlists fournies par nos soins et s’adaptera si on lui demande d’animer un jeu pendant le mariage ou non. C’est un ensemble de DJ qui nous ont vivement été recommandés par la propriétaire des lieux pour leur discrétion et leur professionnalisme.

Le photographe
>réservé 300 jours avant le jour J

photographe
photos tirées de Pinterest

Pour les photos, je savais que j’allais avoir certaines exigences, mais ce fut le prestataire le plus compliqué à trouver (je trouve). L’amoureux, lui, n’avait aucune exigence pour ce pôle, et ne faisait pas la différence entre les books que je lui montrais. J’ai d’abord eu un coup de cœur pour un photographe basé à La Rochelle, conseillé par une amie. J’étais prête à tout booker, mais l’amoureux a eu peur des frais supplémentaires engendrés par le déplacement jusqu’en Bretagne et le logement a ajouter au tarif déjà conséquent. Triste et déçue, j’ai du démarcher (encore) de nombreux photographes. Mais pour en trouver avec l’approche que je recherchais, un esprit reportage, émotions prises sur le vif. Un photographe discret qui immortalise des moments de vie et non des gens qui posent, tout cela avec un fini doux et lumineux, ça a été dur à trouver (de disponible !).

C’est à dire que sur une 15aine de photographes contactés, et sur les 12 qui m’ont répondus, seuls 5 étaient encore disponibles pour notre date. D’où l’intérêt de chercher au plus tôt les prestataires qui vous plaisent vraiment, pour être certains d’avoir les meilleures personnes à vos côtés pour cette journée. J’étais désespérée et je pensais toujours au photographe de La Rochelle, quand ma maman m’a donné un petit carnet avec des contacts de prestataires mariages à l’intérieur. Et c’est la que je suis tombée sur notre photographe, j’ai prié pour qu’elle soit toujours disponible, et ce fut le cas. Nous aurons donc des photos à notre goût (ou plutôt à mon goût, surtout) pour notre joli jour.

La papeterie

papeterie
photos tirées de Pinterest

Pour les faire-parts, fut un temps, comme je suis graphiste et que la papeterie me passionne, je disais que je ferais tout moi-même. Et puis quand c’est arrivé, j’ai cherché des sites avec de la papeterie assortie personnalisable avec nos informations. J’ai commandé des échantillons, et j’ai vite déchanté. C’est un peu comme pour le photographe. Je suis très exigeante étant donné que c’est un peu mon travail. J’ai commandé des échantillons sur deux sites, dans l’ensemble c’est super, mais quelques détails me chiffonnent comme la qualité de l’impression notamment, pas toujours extra. Mais comme dit l’amoureux, « il n’y a que toi pour voir tous ces détails ».

Du coup, je me suis raisonnée (et l’amoureux aussi, qui m’a dit « je serais quand même tellement fier si c’était toi qui t’occupait de la papeterie »). Du coup, je suis en plein démarchage d’imprimeurs, et en pleine recherche pour un principe à donner à l’ensemble de nos éléments de papeterie (et il y en a !). J’ai notamment bien avancé sur un logo à nos noms et notre date.

Les cérémonies

Pour ce qui en est de l’église, c’est réservé (nous avons même l’horaire, c’est dire !) et la préparation se fera près de chez nous pour plus de facilité (et moins d’allers retours en Bretagne), ils débuteront en début d’année prochaine.

Concernant la mairie, il nous faut aller récupérer le dossier d’inscription pendant les fêtes de Noël ! Ce qui me chiffonne, c’est qu’ils ne font des mariages que le samedi matin, et que je ne voulais pas que mes convives soient perdus pour manger en tenues de cérémonie. Mais bon, quand on a pas le choix !

EN BREF

IMG_6327

Nous qui pensions nous y prendre avec suffisamment d’avance, puisque nous comptions nous marier en juillet ou en août 2018, nous avons été très surpris à chaque démarchage de prestataire. En effet, que ce soit pour les lieux, les traiteurs et les photographes, nombreux sont ceux qui n’avaient plus de disponibilités ou très peu pour la saison des mariages 2018 qui s’étale de mai à septembre. Si je peux vous donner un conseil, c’est de penser/visiter/réserver le lieu de la réception au moins 1 an et demi avant votre date. Surtout si vous en avez une à laquelle vous tenez particulièrement. Comme vous avez pu le lire, nous n’avons pas eu grand choix concernant la date de notre joli jour, même si nous avons eu un coup de chance car cette date nous convient au final parfaitement.
Il vaut donc mieux s’y prendre tôt, en tout cas, si vous pouvez !

Je reviendrais très bientôt avec d’autres sujets en rapport avec notre joli jour (expression que j’aurais utilisée approximativement 25 670 fois dans cet article) avec notamment des sites/blogs pour vous aider dans l’organisation de votre mariage, mais aussi mon avis sur les lieux que nous avons pu visiter. Pour le moment, j’ai décidé de ne pas vous divulguer ni la date précise, ni les prestataires choisis, afin de garder la surprise pour mes proches, qui pourraient traîner un œil sur le blog… Bien évidemment, je vous ferais des articles après le jour J pour des DIY décos, mon avis sur les prestataires en détails, comment je me suis organisée pour réaliser notre papeterie de A à Z etc…

& toi, mariée ou presque ? ♥︎

signature

Publicités

Mes 5 conseils pour bien préparer son déménagement.

Aujourd’hui je reviens avec un article concernant le déménagement, puisque je suis en plein dedans. Nous avons eu notre maison le 23 février dernier, et nous rendons notre appartement lundi prochain, le 13. À ce jour, il ne reste que les gros meubles (type canapé, lit, commodes, meuble TV etc…) à déménager, car les cartons sont déjà tous à la maison.

Après mon article concernant mes conseils pour être efficace lors de la recherche de votre bien, je me suis dit que c’était dans la logique des choses de vous faire un petit article avec les points à ne pas omettre lors de votre déménagement.

Moi qui avait déménagé 2 fois en 20 ans, depuis 2015 c’est la 3ème fois que je déménage, je pense être rodée et j’espère que mes conseils vous seront utiles même s’ils peuvent sembler évidents.

1.Estimer le temps de travaux/rénovation

001-1

C’est assez difficile, surtout lors d’une première acquisition par exemple. Nous avons eu une semaine en moins sur notre planning (à cause de la signature chez le notaire) et nous avions je pense sous estimé les travaux de rénovation à prévoir dans la maison. Du coup, à notre entrée dans celle-ci, nous aurons rénové uniquement la pièce de vie, la cuisine et le cellier, alors que nous espérions faire les 3 chambres, le couloirs et les WC également.

Avec le recul, je vous conseillerais d’estimer les travaux à réaliser dans chacune des pièces, d’en déduire le temps à passer dans ces pièces et de voir un peu plus large, histoire d’être certain de pouvoir tout faire. Je pense qu’il est judicieux d’avoir au moins un mois de battement entre l’ancien et le nouveau logement. Calculez donc bien votre coup avant d’envoyer votre préavis par exemple.

2.Commencer les cartons assez tôt

002

Je vous conseillerais également de vous y prendre avec de l’avance concernant vos cartons. Empaquetez ce dont vous ne vous servez pas souvent, et que vous pensez ne pas vous servir avant le déménagement. Faites un ou deux cartons tous les jours, histoire d’espacer ces moments hyper chiants et dont on se passerais bien !

Aussi, notez bien sur vos cartons la pièce à laquelle il est destiné (genre « cuisine ») et un petit détail (comme « ustensiles » ou « tupperware »). Vous vous remercierez au moment du déballage et du rangement dans votre nouveau chez vous.

3.Ne pas oublier les abonnements

Déménager signifie paperasse, et pensez bien à résilier et contracter votre abonnement internet/TV pour ne pas se retrouver des semaines sans rien.

Pareil pour l’électricité, n’oubliez pas de signifier sur votre compte en ligne que vous déménagez, et de bien noter le compteur à votre état des lieux de sortie dans votre ancien logement, et d’entrée dans le nouveau.

4.Penser à la réexpédition

Capture d_écran 2017-03-08 à 16.42.38

Toujours niveau paperasse,  les changements d’adresses barbants et pour lesquels on oublie toujours quelque chose, pensez à donner votre nouvelle adresse autour de vous, et pourquoi pas à souscrire un contrat de réexpédition à La Poste. Nous avons opté pour cette option pour ne pas avoir de courrier perdu dans la nature. Vous pouvez souscrire pour 6 mois ou 1 an directement sur la boutique de La Poste !

5.Déstresser les animaux

005-1

Nous avons adopté notre petit chat en octobre dernier, et même s’il a un caractère très cool et qu’il s’adapte à toutes situations (voyages en voiture, changement de maison quand on va chez nos parents, rencontres avec d’autres chats…), j’ai préféré assurer le coup. J’avais déjà entendu parlé du diffuseur de phéromones Féliway, et quand Moka faisait des pipis partout, j’ai été acheter ce produit, sur lequel il est indiqué qu’il est utile lors des déménagements, pour limiter le stress.

005-2

Je le laisse donc dans l’appartement jusqu’à l’avant dernier jour, et la veille de l’arrivée de Moka dans la maison, je compte le brancher dans la pièce de vie de la nouvelle maison, histoire de l’apaiser dans la découverte de son nouvel environnement.

Aussi, je vous conseillerais de déménager tous vos meubles auxquels il est habitué avant de le déménager lui, pour qu’il reconnaisse ses odeurs dans sa nouvelle maison.

& toi, as-tu déjà déménagé ? ♥︎

signature